Dans son dernier numéro “Projection” de juin 2015, le SYNERPA (Syndicat National des Établissements et Résidences Privés pour Personnes Âgées) met en avant le développement durable au sein des EHPAD. Mais quel est l’intérêt de lancer une telle démarche dans ce type d’établissement ? Plusieurs arguments et questionnements en ressortent.

– Un projet fédérateur pour l’équipe d’établissement : S’il est évident que les recherches d’efficience, la charge de travail, la complexité et la polymorphie des situations rencontrées auprès des résidents font parfois perdre de vue ce qui unit les membres de ce secteur, l’engagement d’un EHPAD dans une démarche RSE peut agir comme un catalyseur positif pour une équipe. La société et le rapport au travail évoluent sur ces questions de développement durable. Ce mouvement est à l’oeuvre en dépit de la crise économique. Dans les établissements médico-sociaux, les notions de vivre ensemble, d’engagement des acteurs, de volonté de corriger les excès ou aléas de la vie, la maladie ou la société, sont l’essence du secteur médico-social. L’approbation d’une société et d’une entreprise meilleure, plus durable, plus juste est naturellement forte par les salariés.

– La RSE n’est-elle pas du domaine de l’intime ? Fruit de notre éducation, notre environnement et de nos expériences, nous avons tous une grille de lecture différente sur ce qu’est une société plus durable, plus responsable. Les actes que nous mettons tous en oeuvre en face de ces enjeux, sont certes de l’ordre de l’intime -respect de l’environnement, rapport à la citoyenneté- mais il semble qu’il persiste un décalage entre l’avancée des individus et le relatif retard des entreprises sur ces questions. Travailler dans une entreprise en cohérence avec nos valeurs n’est-il pas ce que nous recherchons tous, quelques soient nos responsabilités dans les organisations ?

– Une démarche RSE qui profite aux résidents ? La RSE inclut une démarche éthique entre les parties prenantes de l’entreprise, salariés, partenaires, fournisseurs,… elle se traduit dans les faits par un management plus participatif, des relations sociales plus apaisées, une prise de recul sur les pratiques et leurs impacts. Promotion de la bientraitance des résidents, bienveillance entre acteurs au sein de l’organisation, peut-on promouvoir la première sans investir la seconde ?

– Quelles fonctions aborder sous l’angle de la RSE en EHPAD ? Management, soins, achats, partenariats, éthique, communication, restauration, entretien des locaux. Finalement quelles fonctions d’un EHPAD n’entrent pas dans le champ de la RSE ?

Retrouvez l’ensemble du numéro Projection consacré un développement durable ici